Saturday, 9:04, La Courneuve

On s’en aperçoit presque entre deux flashs stroboscopiques. Il y a le mouvement d’un instant, un regard profond, des corporéités brillantes.

La fulgurance d’un soupir, ce moment éperdu, l’extase d’une seconde où une personne baignée des lumières acides du dancefloor est belle, Cha Gonzalez l’a déjà photographiée.

@cha.gonzalez